Variétés de thé

La deuxième boisson la plus consommée après l'eau est le thé. Assez intéressant les 3.200.000 tonnes de thé produite dans le monde proviennent d'une seule espèce de plante, nommé ?? camellia sinensis ??. Mais comment une plante devient une boisson? Le thé est fait en trempant les feuilles traitées, des bourgeons ou des brindilles de la brousse de thé dans l'eau chaude pendant quelques minutes, une grande variété de thé goûts, arômes et couleurs peuvent exciter encore le buveur plus sceptique. Si vous aimez boire du thé, mais tout simplement jamais eu l'occasion d'en apprendre davantage à ce sujet au-delà du fait que vous appréciez, vous devez savoir qu'il ya des milliers de sortes de thé offerts sur le marché d'aujourd'hui. Nuances de saveur dérivent de la région de culture et la méthode de traitement des feuilles de thé. Il est les techniques de traitement qui produisent les quatre catégories de thé simples sont considérés comme l'art de faire du thé. Dans sa forme la plus basique, le traitement est la prise des feuilles vertes premières et de décider si oui ou non, et à quel point l'oxydation devrait avoir lieu avant de les sécher. L'oxydation est la réaction des enzymes contenues dans les feuilles de thé quand ils sont brisés, meurtris ou écrasés.
La première catégorie est celle du thé noir. Le thé noir est rien de plus que les feuilles du Camellia sinensis après avoir été exposé à 8-24 heures de plein air. Après les feuilles sont ramassés, ils sont répartis pour laisser l'eau qu'ils contiennent évaporent. Vous avez probablement été témoin passe à une fleur qui est laissée sans être arrosé. Le feuillage se recroqueville et commence à sécher. Après cette partie du processus, les feuilles de thé sont en boule en rouleaux qui encouragent l'oxydation. Une fois entièrement oxydée, les feuilles se transforment en une riche couleur noire. Les producteurs de thé mettent alors les feuilles de thé dans la période finale de séchage avant le tri et de les emballer.
Le thé Oolong est une autre catégorie de thé et est considéré comme étant le plus difficile des quatre types de thés à traiter. La meilleure façon de décrire le thé oolong est qu'il est quelque part entre le thé vert et noir. En effet, les feuilles ne sont que partiellement oxydés au cours du traitement. Comme avec le thé noir, les feuilles sont étalées à sécher pendant 8-24 heures, mais après cela, ils sont ballottés dans un panier afin de créer une ecchymose et une exposition partielle à l'air. La dernière étape consiste à la vapeur les feuilles, ce qui neutralise les enzymes dans le thé et empêche la poursuite de l'oxydation.
Les thés verts, comme les thés blancs, sont plus proches de dégustation comme des feuilles fraîches d'herbe que les deux autres catégories de thé. Ce type de thé est également plus faible en caféine et a des propriétés antioxydantes plus élevées. L'ensemble du processus de création du thé vert tourne autour de la prévention de l'oxydation d'avoir lieu dans les feuilles. Bien que les feuilles de thé sont parfois mis à sécher pendant quelques heures, puis, afin de neutraliser les enzymes et prévenir l'oxydation, les feuilles sont cuites à la vapeur ou poêlée. Il est cette technique très qui se traduit par la préservation des enzymes qui sont récemment devenus l'objet de la recherche médicale. Après la cuisson, les feuilles sont enroulées, encore assez de couleur verte.
Enfin, le thé blanc est récemment devenu un élément populaire dans l'ouest comme il est le thé moins transformés et goûte donc le plus comme des feuilles fraîches ou de l'herbe. Le thé blanc est fait des petits bourgeons de l'usine de thé. Encore une fois comme le thé vert, le thé blanc est cuit à la vapeur ou poêlée pour éviter toute sorte d'oxydation, et un grand soin est pris pour éviter des ecchymoses ou écraser le thé. Les bourgeons séchés ont une apparence d'argent semblable parce que les petits poils blancs de la nouvelle croissance sont toujours présents.