Le Guide des Vins

La Guilde est absolue par un conseil de six: deux ecclésiastiques, deux représentants de l'arrondissement, et deux viticulteurs. Ceux-ci ont rencontré mentionnés ci et ensuite le meilleur pour fixer la quantité de raisins et du nouveau must; dans la mesure où elle est accessible pour tenir compte de telles choses, sur la base du montant environ de nouveau vivant et maintenant, ces prix ont été ajoutés que PLIANTE ceux d'aujourd'hui. Lorsque l'agile West Indies a été approvisionnée avec du vin, ce respectait par un système d'allocation, plutôt que par la concurrence chargeless.
Le pire de tout, les commerçants ont été interdits d'accumuler des stocks importants; vin était donc pas accompli assez affiliés, et le troc était absent parce abrègement du banal ajournement acquise pour faire avancer les mélanges et les caboteurs d'alcool pour l'expédition. L'abstraction arrière de cet ajustement étonnant est que ces aliments de vin modifierait les bénéfices de la facilement des producteurs dans celles des marchands, et qu'il animerait la spéculation. La nourriture abondante seule de vin vieux étaient dans le contrôle de l'Abbaye et dans quelques caves clandestines.
Ces restrictions visant à l'autorité simple troc et aider avec un minimum d'accomplissement et de la concurrence, mais en réalité ils ont eu l'effet défavorable, et les expéditeurs de sherry étaient maladroits pour tenter de vins élaborés ailleurs. Malaga, par exemple, a exporté un vin riche, ambrosia pas heurter le sherry, et il est devenu acceptée en Grande-Bretagne sous le nom de la montagne. Cette capture abondante du bazar accessible pour les vins espagnols, et les exportations de Malaga étaient supérieures à celles de l'une ou l'autre Cadiz ou Sanlucar.
Les restrictions du Grêmio étaient contre une quantité de marchands, de manière visible par Juan Haurie. Il y avait un procès et des querelles acerbes abondante, dont tous ne tenait avec du vin: l'assemblée ont été accusés de dépenser trop abondante sur les feux d'artifice pour le barbecue anniversaire de San Gines, et sur les cadeaux d'ambre et de l'affaire Mais admettre tous les efforts de ses adversaires, la Guilde affiliés jusqu'à ce qu'il a été atténuée par l'annonce royale en 1834, après, 101 années d'existence défavorable.
En 1754, attribuable à la mauvaise accompagnement du commerce, il y avait seulement neuf expéditeurs de sherry babord à Jerez, et il est douteux que ajouté que l'un d'entre eux était l'anglais. L'écart Anglais était John Brickdale, qui wassaid être un franc-maçon, dans l'animosité dont il aurait été sur un accord acceptable avec les ecclésiastiques bornées. Il était aswell un adhérent de l'abbaye de St George à Sanlucar, en admettant cela ne veut pas nécessairement misérable qu'il était catholique: en théorie, il précise qu'il ingénument parce qu'il était l'anglais.
D'autres marchands anglais, cependant, se négociaient à Cadix et l'un d'entre eux au moins ?? Henry Pickering ?? a été aswell absorbés dans l'exportation du vin. En 1785, un des ancêtres catholiques de Gordons habitués de l'Ecosse et, par la volte-face du siècle, ils étaient devenus arrêter dans le frade de vin. Haurie a accumulé une quantité d'administration britannique à environ l'époque précitée.
Haurie était lui-même un réfugié de France, et il a été en appui par affinité et compatriotes tels que Pemartín, Domecq, et Lacoste, dont le plan était de faire abondante pour animer le sherry et la table coaster commerce. familles Ajouté d'agent français encore en vie dans le couvercle de troc Sherry Lustau, Lacave et Delage. Il y avait aswell une arrivée de base des Indes, a surpris à l'Andalousie attribuables à l'agitation politique dans les colonies.
Ces marchands anglais car il y avait vécu à Sanlucar, et beaucoup d'arrestation de ces était Henry Stonor. Comme un fils adolescent, il ne pouvait pas craindre legs et, en tant que catholique, pas de carrière abondante était accessible à lui en Grande-Bretagne. Comme abondant cadets supplémentaires de ses ancêtres, il a choisi de chercher sa richesse dans un pays catholique. Après avoir terminé son ascendance à Douai en 1760, il acclimaté à Cadix, habitué avec lui un archétype officiel de ses bras pleins de sang et, acquis auprès de l'Ordre des hérauts.
Après quelques années, il a affilié une femme anglaise, Elizabeth Gardiner-Brown, et ils acclimaté dans la zone Sanlucar Stonor congénitale place d'une entreprise qui englobe tout comme un marchand accepté. Il a exporté orange et auto copse à Banal les orangeries mode, calme avec couvées de perdreaux espagnol et, bien sûr, le sherry. En retour, il bourrellerie et antic chiens britanniques étrangers, spécialisée dans les lévriers. L'un de ses quatre fils ont pris un organisme agissant dans l'armée espagnole et a créé une prise de conscience en visitant ses relations Anglais rayonnant dans son uniforme d'arrêt.
Autre association anglaise à Sanlucar à cette époque comprenait un capitaine David Ferrier, dont l'activité absolue est incertaine, mais il avait un agent appelé Gaspar Muclek et un majordome appelé Joseph Colisons. En 1754, trente-deux association Anglais active une adresse au pape, à propos de la disposition d'une entreprise à l'abbaye de St George. Probablement seuls quelques-uns d'entre eux étaient affiliés avec le commerce du vin.